Assistante Petite Enfance

Archives : Motricité fine

Motricité fine : transvaser…mars 2013

Un vrai plaisir pour Maëlle.

Maëlle joue librement, je pose sur la table un plateau avec plusieurs récipients dont un haut verre contenant des lentilles et une cuillère. Je laisse faire…

Je raconte mon histoire, je m’imagine en cuisine préparant le repas…pour cela il faut tout mettre dans le bol. Avec la cuillère je tourne…puis je veux faire une café pour Nanie…je me dépêche de chercher dans la dînette une tasse. A l’aide de la cuillère je rempli. Puis je ne m’arrête plus. La tasse est à ras. Je continue, j’ai le droit même s’il y en a à côté…c’est un jeux !

J’ai eu beaucoup de mal, après au moins 20 minutes de manipulations, de ranger cette activité. A refaire !

Maëlle : J’ai enfilé de jolie perles en bois de toutes les couleurs et de toutes les formes ! « Regarde Nanie, c’est jolie hein ! »

Les perles !

Dès 9 mois, les babounets se régalent avec les perles pour bébés qui se clipsent les unes aux autres. Les petits doigts travaillent, tirent, poussent les perles pour les encastrer les unes dans les autres.

Vers 18 mois, petiot enfile de grosses perles de bois en forme d’animaux en se servant d’une main pour faire glisser une perle et de l’autre pour tenir la corde (pensez à nouer une perle à l’une des extrémités du cordon).

À 2 ans il faut avoir une certaine logique pour mettre le fil dans le bon sens et ne pas perdre les perles en route (pensez à les mettre sur un plateau pour qu’elles ne roulent pas partout).

Article : situveuxjouer.com

La pâte à modeler, c’est bon pour quoi ?

En ce moment, les filles découvrent le nom des couleurs. Ça tombe bien, lors de notre matinée avec le RAM nous avons parlé d’Elmer, l’éléphant bariolé.

Ma fille nous a très gentillement prêté ses livres d’Elmer. Nous avons pu revoir « la journée d’Elmer » et un nouveau titre « Les couleurs d’Elmer ».

Pour continuer, nous avons manipulé de la pâte à modeler. Pas la « classique » j’avouerai que je n’aime pas, mais cette pâte à modeler « nouvelle génération » j’adore !!

Elle est légère, sans odeurs, des couleurs vives et je peux la faire sécher à l’air libre pour faire des petits animaux ou des objets.

Pour aller plus loin !

Source : Enfant.com

 Au même titre que les crayons de couleur ou les feutres, la pâte à modeler est un classique des années maternelle et même avant ! Universelle, indémodable et tellement variée, la pâte à modeler reste l’un des jeux préférés des petits. C’est fou tout ce qu’elle peut apporter à votre jeune artiste !

La pâte à modeler, idéale pour développer le toucher et la motricité fine

  • Comme l’argile, la pâte à sel ou la terre, la pâte à modeler est une excellente activité de manipulation. Grâce à elle, votre tout-petit exercera sa motricité fine. Pour créer un chef-d’œuvre, il faut modeler, découper, ajuster, rouler, assembler, pétrir, aplatir… Bref, faire travailler ses dix doigts afin d’assurer son geste en vue d’obtenir un résultat satisfaisant. Pas si simple !
  • Et aussi : lorsque votre enfant manipule sa pâte à modeler, examinez quelle main il utilise en priorité. Un bon moyen pour vérifier s’il va devenir droitier ou gaucher.

La pâte à modeler, bonne pâte pour solliciter l’imagination

  • Avec la pâte à modeler, votre enfant peut jouer des heures à créer et inventer des personnages, des animaux, des aliments, des fleurs, des formes… De plus, ce fantastique matériau permet de faire évoluer une production. Il peut rater, recommencer, faire, défaire contrairement au dessin qui lui laisse une trace !
  • Non seulement, la pâte à modeler permet à votre enfant de reproduire en trois dimensions ce qu’il imagine, mais en plus il peut créer des ronds, des boudins, des serpents… ce qui développe son aisance manuelle en plus de sa coordination œil/main.
  • Et aussi : faire de la pâte à modeler est très apaisant pour un enfant actif car il s’agit d’un travail individuel et personnel qui exige de la concentration.

La pâte à modeler, super pour éveiller l’esprit

  • Avec ses couleurs, ses odeurs, ses textures multiples (aujourd’hui, on trouve des pâtes à modeler qui reproduisent la couleur et le granuleux du sable, l’odeur de la fraise…), la pâte procure diverses sensations.
  • Quand il crée des boules par exemple, votre petit modeleur débute l’apprentissage des formes et appréhende également la notion de taille. Petite ou grande la boule ?
  • Et aussi : créer des formes en volume (un bonhomme, par exemple) aide votre enfant à avoir une bonne représentation de son corps.

Safia Amor avec Pascal Iglesia, professeur des écoles.

© Enfant Magazine

Découvrez vite notre « recette » de pâte à modeler maison !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :