Assistante Petite Enfance

Articles tagués ‘L’enfant et la mort’

L’enfant et la mort d’un animal domestique

Il y a maintenant 2 semaines que notre petite boule de poil est parti… Quelle épreuve pour mes enfants, et nous parents : comment leur apprendre que la mort fait parti de vie !

Ce jour là, exceptionnellement, j’ai pu faire les aller-retour à l’école. Ils lui ont dit au revoir doucement et j’ai pu être à leur écoute.
Des tas de questions les envahissaient dans leurs petites têtes innocentes. Pourquoi tu ne fais rien Maman ?…Il va aller où maintenant ? Comment je vais faire pour me souvenir de lui ? Maman je ne veux pas qu’il ai au ciel, il faut l’enterrer pour qu’il reste avec nous !
Je pleurai aussi…oui ! Devant eux…oui ! Je leur ai dit « moi aussi je suis triste, ça fait mal de perdre quelqu’un et ça me fait du bien de l’exprimer ! »
Ils ont eu un tel besoin de s’exprimer après… »Maman je veux dessiner! ». Chacun à pris un cahier (vierge) et à donner son ressenti à sa manière. Avec leurs mots et leurs couleurs.
Billy au revoir

Eileen :

« Maman, Billy est enterrer prêt de nous, mais c’est son cœur qui va rejoindre le ciel ! »…

Article du net

Vous pouvez aider votre enfant devant la mort d’un animal familier en l’amenant à comprendre que la perte d’un être cher et le deuil font naturellement partie du cycle de la vie.

Encouragez-le à vous exprimer ses sentiments et répondez à toutes ses questions. Vous pouvez également lire des livres (proposés dans la plupart des sections pour enfants des bibliothèques) qui traitent de la mort d’un animal domestique, puis en parler ensemble.

Rappelez-vous, ce n’est ni la taille ni le type d’animal qui importent, mais l’importance que celui-ci avait pour votre enfant.

Il n’est pas rare qu’un enfant soit profondément attristé par la perte de son animal durant 6 à 8 semaines. Si cela dure plus longtemps, consultez le pédiatre. Il peut être utile de vérifier auprès du responsable de la garderie ou de son instituteur si sa tristesse se manifeste aussi en dehors de la maison.

Donc, ne dites pas de choses comme : « Ce n’était qu’un poisson rouge. » Si votre enfant pense que vous sous-estimez l’intensité de sa perte, cela ne fera que la rendre plus difficile à surmonter.

Il peut être réconfortant pour votre enfant d’organiser une espèce de cérémonie d’adieu à l’animal. Disposez une photographie de celui-ci dans la chambre de votre enfant. Encouragez tous les membres de la famille à parler de leurs souvenirs personnels de l’animal domestique.

Ce n’est pas une bonne idée d’essayer de distraire votre enfant en lui proposant des activités de loisir pendant la phase intense de son deuil. Il est difficile d’accepter la perte d’un animal qu’on a vraiment aimé.

Les enfants ont besoin de temps pour faire l’expérience de tous leurs sentiments et pour accepter un tel deuil. C’est un processus d’apprentissage important pour leur vie ultérieure.

Naitre et grandir.com
      Source : Invest in kids
Traduction et adaptation : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Septembre 2009

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :